Enduits

Nous pouvons intervenir pour la réalisation de vos enduits que se soit en extérieur ou en intérieur. Suivant vos souhaits, les objectifs recherchés, et les contraintes liées au(x) support(s) (son type, son état, présence d’humidité, etc.) nous vous conseillerons sur les possibilités de mise en oeuvre et le ou les types d’enduits réalisables.

Nous les classons en deux grandes catégories : les enduits chaux et les enduits terre, c’est à dire en fonction du liant principal.

Les enduits réalisés permettront à votre patrimoine de préserver et d’optimiser ses qualités, tout en améliorant votre confort et bien-être, de par leur capacité à être capillaires, gérer les transferts d’humidité, et leur souplesse (à ne pas confondre avec fragilité). De plus, suivant leur composition, ils amélioreront votre confort thermique mais aussi phonique…

Les enduits chaux

Nous privilégions l’usage des chaux naturelles (aériennes CL ou hydrauliques NHL) et n’utiliserons certaines chaux formulées que dans des cas bien précis.

Nous assurons la mise en oeuvre dans les règles de l’Art des différentes étapes de réalisation des enduits chaux. A savoir, Gobetis, le cas échéant, corps d’enduit et finition.

Les enduits chaux-sable

Le gobetis, lorsqu’il sera nécessaire, sera réalisé avec une chaux hydraulique naturelle 3,5 ou 5 et un sable assez grossier pour faciliter l’accroche du corps d’enduit. Il permettra, en salissant le support, d’homogénéiser et de faciliter l’accroche du corps d’enduit.

Le dégrossi, suivant le type de support, sera souvent fibré au chanvre pour une meilleure tenue. Il servira à corriger les défauts de planéité mais n’aura pas pour but de retrouver des aplombs inexistants, au risque de charger très fort en partie haute et de dénaturer le charme du bâti existant. Suivant les cas, notamment pour les pans de bois déformés, le choix pourra être fait de conserver les mouvements de façade.

La finition, quant à elle, sera réalisée de préférence avec une chaux aérienne ou faiblement hydraulique (NHL2) en intérieur, et hydraulique (NHL2 ou NHL3.5) en extérieur afin de mieux résister aux intempéries et au risque de gel, tout en maintenant une bonne perspirance. La finition pourra être talochée, lissée, graissée ou frotassée (épongée).

 

Sauf demande du client pour un enduit intérieur, la finition grattée ne sera pas réalisée car, outre le choix esthétique, ce procédé détériore la couche de calcaire de surface de l’enduit et donc le fragilise (dommage?!).

Les enduits chaux-chanvre

Le principe est le même que pour les enduits chaux sable, si ce n’est qu’ici le but recherché est d’apporter une correction thermique sur une paroi froide (type pierre), une isolation phonique ou un complément d’isolation sur un rempli terre chanvre par exemple.

La charge diffère, le chanvre se substitue au sable. Une épaisseur de 3 à 6 cm sera recherchée, parfois plus suivant le support (joints creux par exemple), ce qui impliquera de réaliser 2 passes à suivre pour le dégrossi. Cet enduit a aussi la particularité de réduire le champ électromagnétique des gaines électriques…

La finition quant à elle pourra être ou non fibrée. Toutes les finitions perspirantes sont envisageables.

Lien vers galerie photos complète sur enduit chaux chanvre

 

Les enduits terre

La Terre crue possède des propriétés environnementales et sanitaires indéniables démontrées scientifiquement, elle n’émet pas de CO² et de gazs à effet de serre. C’est un « produit » naturel et fini qu’il est juste nécessaire de tamiser pour la réalisation des enduits. Les quelques additifs parfois nécessaires sont aussi des produits naturels (fibres naturelles, sable, chaux naturelle). La terre des enduits sera locale et souvent issue de travaux de terrassement situés à proximité où elle est considérée comme un déchet ou du moins un encombrant…

Les enduits terre vont participer à la gestion de l’hygrométrie dans l’habitat tout en ajoutant de l’inertie qui permet de stocker des calories (de la chaleur) restituées lors des périodes plus fraîches de la journée ou de la nuit. Les enduits terre peuvent aussi permettre d’accroître le confort d’été au sein de l’habitat. La pertinence de la terre n’est plus à démonter dans le bâti ancien et dans les constructions contemporaines dites « écologiques » ou-et « bioclimatiques » réalisées avec le souci d’être un habitat sain, sobre et confortable.

Les enduits terre seront réalisés dans les règles de l’Art et tout comme les enduits chaux, ils pourront avoir comme vocation de protéger une façade ou un mur, de l’embellir mais aussi de permettre une amélioration du confort thermique dans l’habitat en étant mis en oeuvre en épaisseur plus conséquente et assez fortement fibré (paille, chanvre…). L’enduit terre s’applique sur de nombreux supports dont notamment la bauge et les adobes (terre crue), le torchis, la maçonnerie de pierres hourdée à la terre ou à la chaux, les briques, les bottes de paille, etc.